In English

LibreDoc ©
Layout by intention

Documents numériques fonctionnels

Au départ et pour répondre à la demande de différents clients, nous avions l’ambition de produire des documents numériques. Ces documents nous les appelons documents fonctionnels. Ce sont des documents dont le fond est plus important que la forme. Toute entreprise dispose d’une collection de dix à cent documents de ce type, qu’elle aimerait pouvoir numériser facilement pour ses besoins de communication interne ou externe. Nous sommes arrivés rapidement au constat qu’il n’y a pas de solution satisfaisante sur le marché qui permettrait de produire rapidement des documents numériques fonctionnels fiables, de qualité, personnalisables, faciles à mettre à jour et le tout, pour un prix abordable.

Contenu et mise en page
La cause de ces difficultés est le recours systématique à des CMS basés sur des templates. [1] Des templates de grande taille, associant beaucoup de blocs de contenu hétérogènes qui rendent difficile et coûteuse la création et la maintenance du document. Dans un premier temps, cette solution a considérablement facilité la publication des contenus, notamment sur le Web. Pourtant elle n’a jamais permis de séparer complètement le contenu du layout. Des voix commencent à s’élever pour dire que les templates ont fait leur temps. [2]

Deux dangers
Il faut donc à tout prix éviter de répéter la situation où le format de la publication est défini par des designers qui proposent aux auteurs de pousser leur contenu dans des petites cases prédéfinies. Et pire encore, cette situation classique où la définition du format est à charge de l’auteur lui-même qui ne tarde pas à se noyer dans des considérations techniques de mise en page très éloignées de son rôle principal de créateur de contenu. On arrive alors à ce constat absurde fait par un grand éditeur de logiciel de publication : les auteurs peuvent consacrer jusqu’à 60% de leur temps à leurs efforts de mise en page.

Le défi
Si le secteur de la publication veut relever le défi de la production en masse de documents numériques fonctionnels, il faut créer des outils de nouvelle génération qui sont en rupture complète avec ce qui existe aujourd’hui.

Templates are dead
Il faut concevoir un CMS de nouvelle génération, un CMS “Templates Free” qui permet enfin de séparer complètement le contenu et la mise en page. Aucune des solutions existantes sur le marché ne correspond à notre approche. Isolés, mais pas seuls, nous avons rapidement pu vérifier et valider notre vision en découvrant des annonces et des projets qui explorent des thématiques proches. [3] C’est bien la voie à suivre et le secteur de la publication va connaître des changements radicaux. Ils s’annoncent, ils sont imminents.

Missions
Pour réaliser la transformation complète du paradigme de saisie des contenus et de leur mise en forme, nous avons opté pour une solution radicale qui permet :

  • d’augmenter la granularité des blocs de contenu pour créer la structure;
  • de capturer les intentions de l’auteur;
  • de remplacer l’interface de mise en page par un moteur automatique de formatage capable de prendre des décisions sur la base de règles et d’options de design personnalisées (au goût du client).

Notre mission est de développer un tel software et de le mettre à la disposition des entreprises et même des particuliers pour leur permettre de produire plus facilement, plus rapidement et plus économiquement les documents de qualité dont ils ont besoin (qu’ils soient traditionnels ou numériques).

LibreDoc Editor © et LibreDoc Engine ©
Accessible en SaaS, LibreDoc Editor © est le premier CMS de nouvelle génération Templates Free. Il ne recourt à aucun template pour personnaliser et publier des contenus. LibreDoc Editor © permet ce que nous appelons un “layout by intention” parce qu’il recentre l’auteur sur :

  • ses contenus-métier (Business Content);
  • la structure de ses contenus;
  • l’impact qu’il cherche à avoir sur son lecteur.

Toutes choses qu’un auteur connaît bien et qui font partie de son coeur de métier. Ceci est traduit dans un système de tagging qui est une innovation majeure. C’est la clé du système.
LibreDoc Engine © peut alors prendre le relais en interprétant la structure et les tags d’intention. Il calcule la mise en page. Il débarrasse ainsi entièrement l’auteur de cette peine.

Les bénéfices sont considérables
Les bénéfices d’une telle approche impactent l’ensemble de la chaîne de production, qu’il s’agisse d’un auteur isolé et autonome ou d’une équipe complète:

  • Flexibilité : la séparation des éléments de base en blocs de contenu structurés les rend plus facilement adaptables et mis à jour.
  • Réutilisation : Les blocs et ensembles de blocs sont facilement réutilisables et recombinables.
  • Versionning : Chaque bloc est versionné et chaque publication en ligne est toujours “la bonne version” mise à jour automatiquement.
  • Personnalisation : les contenus sont entièrement adaptables, sensibles au contexte et peuvent être personnalisés en temps réel.
  • Petite modification, grands effets : Comme les éléments de base du design sont compartimentés et accessibles séparément, le moindre changement peut être distribué largement sur une ou plusieurs publications, ainsi pour un choix de couleur, de fonte ou de logo…
  • Qualité de la communication : du fait de la disparition de la barrière technique, l’attention se concentre sur le processus de création (authoring process) et les contenus-métier.
  • Conseil rédactionnel : LibreDoc Editor © est même capable de donner des conseils (Authoring adviser) sur base de la structure du contenu et des tags d’intention.
  • Cohérence éditoriale : Le système réduit l’hétérogénéité des publications liée à la succession des choix personnels et dont les dérives sont bien connues. La créativité graphique ne disparaît pas, elle est centralisée puis appliquée rigoureusement à toutes les publications de la même famille.
  • Réactivité : l’équipe éditoriale devient plus agile et réagit en temps réel.
  • Collaboration : on obtient une meilleure collaboration des acteurs de la chaîne de production. On passe d’un modèle linéaire à un modèle circulaire. [4]
  • Économies : les coûts diminuent drastiquement du fait de la simplification technique, du gain de temps, des collaborations efficaces et parce que des changements minimes simples sont immédiatement diffusables (sans la lourdeur d’une mise à jour des templates).
  • Format non propriétaire : LibreDoc © c’est aussi une technologie qui permet sans aucune liseuse dédicacée d’être visualisé sur tous les OS, tous les devices, tous les écrans, online et offline.
  • Output multiple : d’autres formats de publication complémentaire peuvent être choisis (numérique ou papier) : PDF, Word, EPUB, WEB traditionnel…
  • Suppression des barrières : Tout professionnel autorisé membre de la chaîne de production de la publication peut modifier le document sans plus rencontrer la moindre barrière technique.

Bruxelles, le 14 juin 2015

[1] Sans parler ici des pseudo solutions de type .PDF ou .DOC en ligne.

[2] Leigh Taylor dans son article “Templates Are Dead” explore la question d’une nouvelle manière de faire du design. Intéressant, toutefois nous trouvons regrettable le choix du nom “Scalable Design” pour décrire ces nouvelles approches template free. La confusion avec le scalable design que permet des librairies comme Bootsrap sera immédiate or ce n’est absolument pas de cela qu’il s’agit.

[3] Le projet thegrid.io semble être une promesse intéressante différente de la nôtre.

[4] Une autre manière de travailler

workflow-traditional-fr

Un processus linéaire pas si simple finalement : “Surviving design project” by Dan Brow.

workflow-new

Un processus plus ouvert offrant toutes les possibilité d’une meilleure collaboration.
Moins d’interférences, plus d’interactions. Moins d’itérations, plus de réactivité.